Comment bien choisir sa destination de vacances ?

0
choisir sa destination de vacances

Faire le bon choix

conseils en voyage

Devant la vitrine du glacier, on hésite entre les 48 parfums proposés : vanille des îles, fruit de la passion, fraise des bois ou Kinder-nutella ? Pour la destination de ses prochaines vacances, c’est pareil ! Peur de se tromper, envie d’innover sans prendre de risque, en mettre plein la vue à son entourage, céder à la tentation (dé)raisonnable ou reprendre le chemin des années précédentes. Alors, on écoute les avis des uns et des autres. On se tâte. On réfléchit. Puis, on hésite. Bref, on ne sait plus ! Les tarifs grimpent, et il faut prendre une décision.

Destination détente : comme l’année dernière

destination famille
Direction l’appartement loué chaque été sur la Costa Brava ou la maison des grands-parents dans la Creuse, c’est la solution idéale quand on est épuisé par une longue année de labeur. Facile, pratique et pas cher, cela évite de passer des journées entières à réfléchir et à chercher la destination des prochaines vacances. Puis sur place, on retrouve avec joie les habitudes estivales, les copains et les endroits familiers. Un destination de vacances 100% rassurante et 100 % détente pour les petits comme pour les grands.

Destination rêvée : le bonheur assuré

destination de rêveOn en rêvait depuis notre adolescence de ce pays lointain aux odeurs de sable chaud et de vanille, et voilà qu’il nous tend les bras. Toutes les conditions sont enfin rassemblées pour partir : budget ok, vacances validées, billets pas chers ! Que ce soit le voyage d’une vie ou d’un été, c’est le Graal. La destination de vacances rêvée, c’est le bonheur assuré. A condition de ne pas avoir idéalisé le pays, de savoir où l’on met les pieds et où on l’on pose ses valises. J’ai d’ailleurs longtemps repoussé le départ pour le pays de mon cœur : le Vietnam. En tant que professionnelle du tourisme, l’occasion s’était pourtant mille fois présentée. J’avais tout simplement une peur bleue de m’être trompée sur toute la ligne comme Lucie de Voyagesetvagabondages. J’ai tourné autour, visité les pays voisins, atterri le temps d’une courte escale dans la capitale. Dix ans plus tard, j’ai sauté le pas. Et j’ai recommencé l’année suivante avec le fol espoir d’y vivre un jour peut-être !

 Destination dépaysement : la recherche de l’inconnu

destination de vacances inde

Embarquer sur une pirogue en Amazonie, visiter les palais des Maharajas, grimper les marches de la Muraille de Chine…on ressent tous le besoin d’être dépaysé pour rompre avec notre environnement quotidien. Cette perte de repères à travers de nouveaux paysages, une culture différente, une autre langue nous plonge dans un monde inconnu. C’est l’aventure qui commence. Grisante, angoissante et envoûtante. Attention tout de même à ne pas se laisser emporter par l’enthousiasme. Tous les paramètres sont à prendre en compte, et pas seulement l’envie d’exotisme. Je pense notamment au niveau de confort, à la santé et à l’âge des participants etc. L’aventure, c’est comme le saut à l’élastique. Mieux vaut s’y être psychologiquement préparé.

Choisir sa destination de vacances : par où commencer ?

  • Se poser les bonnes questions

Définir ce que l’on attend de ses vacances, c’est essentiel. Cela sonne comme une évidence et pourtant !  Si vous partez à plusieurs participants, vous constaterez que chacun avance des envies différentes. C’est le cas d’une famille avec enfants. Les plus jeunes préféreront la plage et les activités ludiques. Quant aux adolescents, ils chercheront les copains et les sensations (parachute ascensionnel, quad, parc d’attractions etc.). Les parents, eux, aimeront se reposer à l’ombre d’un palmier sans passer leur temps à faire la cuisine. Des vacances en club semblent être le meilleur compromis dans ce cas précis.

Et ce n’est pas parce qu’on décide, cette année, de planifier des vacances tranquilles que l’année prochaine, on n’aura pas envie de tenter l’aventure. De la même manière, il ne s’agit pas de reproduire à l’identique le voyage au Népal de son voisin surentraîné à l’altitude. Il suffit juste de s’écouter et d’organiser le voyage dont on a besoin à un moment précis.

  • Se renseigner

Avant de partir, il est nécessaire de bien se renseigner sur sa destination de vacances (climat, coût de la vie, vaccinations, coutumes, visites) afin d’éviter une erreur de parcoursL’Inde, par exemple, est un pays qui nécessite une véritable préparation en raison de la longueur de ses déplacements et du choc culturel.

Sur les forums, je lis de plus en plus souvent des avis de personnes déçues par leur voyage. Costa Rica, Thaïlande, Vietnam, Bali…autant de noms enchanteurs qui deviennent synonymes de crève-cœurs.  Des recherches sur la destination avant le départ auraient empêché des sorties de routes inévitables.

travel books

C’est pourquoi, j’invite les voyageurs à acheter un guide sur le pays avant de prendre leur billet d’avion. Lonely Planet, Guide du Routard, Petit Futé…pour une vingtaine d’euros, on a un aperçu rapide des centres d’intérêts, du budget et de la culture.

Consulter les forums de voyage est aussi une possibilité. Le gros inconvénient, c’est que les avis divergent tellement qu’on ne s’y retrouve plus. Au lieu d’être conforté dans son choix, on se prend à douter. C’est devenu un fourre-tout ou un pot(bien)-pourri entre publicités déguisées et agressivité latente.

  • Faire appel à un professionnel

Organiser son voyage ou choisir sa destination de vacances seul(e) n’est pas chose facile. A l’heure de la toute puissance d’internet, rien ne vaut le contact avec un vrai professionnel. Il saura vous aiguiller en fonction de votre personnalité, de vos souhaits et de votre budget. De plus en plus d’agences de voyages proposent des formules sur-mesure, en individuel. Bien sûr, cela constitue un coût non négligeable : celui de la tranquillité. De mon côté, j’aide les personnes qui le souhaitent à monter leurs itinéraires à la carte pour un tarif très raisonnable. J’y inclus les transports, les hébergements, les activités et un programme de visites mais cela nécessite une autonomie sur place.

Mes conseils « conseilsenvoyage »

Il y a quelques années, je vous aurai dit d’oser, ami lecteur. J’aurai prôné l’aventure facile : Comment partir loin pas cher ? Comment se faire comprendre avec trois mots et demi d’anglais ? Comment transformer une escale de quelques heures en un stopover magique de 2 nuits en trois clics ? Comment éviter une tourista d’anthologie grâce à 4 règles d’or ? J’avais des idées de vacances lumineuses, des avis sur tout et des combines incroyables pour mes proches et moi-même. Quoi de plus normal,  j’étais agent de voyages.
Mais voilà, comme tout le monde, j’ai commis des erreurs. J’ai péché par exaltation, par envie, par optimisme. Ma première semaine en Inde prit des allures de catastrophe planétaire comme je l’ai racontée ici. Heureusement, j’ai su me ressaisir et ouvrir grand mes paupières après une acclimatation chaotique.
lonely planet FlorideAlors, tout comme vous, je n’ai pas envie de me tromper de destination. Ce n’est pas qu’une question d’argent, c’est une question de bien-être et de ressenti. Je n’ai pas trouvé de recette miracle : je prends juste le temps de la réflexion. Avec mon mari, nous faisons le point sur le budget, la durée, le type de voyage. Il y a deux ans, nos vacances au Sri Lanka se sont transformées en Road Trip en Floride. Parce que nous avions estimé que cela correspondait mieux à notre configuration familiale, surtout avec un enfant en bas âge.
Je crois surtout qu’il faut se faire plaisir, qu’un voyage réussi est celui qui nous ressemble et qu’il y a un moment pour chaque aventure. Rien ne sert de brûler les étapes, l’essentiel est de partir à la bonne heure !

No comments

La magie du Food Court

Voyager à l’étranger, c’est l’occasion de manger autrement. Je vous vois déjà vous pourlécher les babines mon bon lecteur. Mais, cette fois-ci, il ne s’agit ...