Le Saigon Morin à Hué au centre du Vietnam

0
Hotel Saigon Morin Hué Vietnam

Ce n’est un secret pour personne, j’aime les hôtels. J’aime leurs portes closes, leurs ombres étirées, leurs silences profonds, leurs passages secrets, leurs histoires inavouées.

Depuis longtemps, je fantasme sur les papiers glacés des brochures touristiques. J’ai même conservé un exemplaire datant de l’année 2000 du magazine « Voyager ». Comment pouvais-je ne pas me pencher sur les balcons de l’hôtel Saigon Morin lors de mon passage à Hué, pendant ce voyage de 3 semaines au Vietnam avec un bébé ? Ce long et imposant bâtiment blanc qui surplombe la rivière des Parfums

hotel saigon morin

Saigon Morin, plus de cent ans d’histoire !

Dire que l’hôtel Saigon Morin a tout d’une légende, est un euphémisme. Il fait partie des grands établissements internationaux qui ont vu séjourner des personnalités connues à l’image du Raffles de Singapour. Mais le Saigon Morin possède cette classe modeste et discrète des hôtels qui résistent au faste ostentatoire. Ce charme suranné irrésistible dont je ne me lasse pas.

C’est en 1901 qu’un français du nom de Bogaert pose la première pierre de cet édifice appelé sans originalité : Le Grand Hôtel de Hué. Inutile de préciser que ce bâtiment fut construit selon les principes de l’architecture coloniale par Bogaert, entrepreneur et dirigeant de la cimenterie de la ville. En 1906, le grand hôtel de Hué est racheté par Wladimir Morin qui commence alors à bâtir un empire. La famille Morin diversifie ses activités dans le centre du Vietnam et devient un acteur majeur du développement économique de l’ancienne capitale impériale.

Une histoire liée à celle d’un pays tout entier

hué vietnam rivière des parfums

Longtemps seul hôtel de la ville, le Saigon Morin fut un lieu incontournable des visiteurs. Boostée par la ligne de chemin de fer, la ville est placée sur l’axe Nord-Sud de la province d’Annam. Sa situation centrale, face à la rivière des Parfums et à l’entrée du pont Truong Tien, était un atout majeur.  Et Wladimir Morin l’avait bien compris. Le premier cinéma Morin fut d’ailleurs installé au sein même de l’hôtel. Jusqu’à sa mort en 1943, on valorisa la présence des hôtes illustres sur le livre d’or du Saigon Morin (Chaplin, Malraux, Foch etc.).

La Guerre d’Indochine n’épargna pas l‘hôtel Saigon Morin qui fut endommagé et brûlé par les combats à la fin de l’année 1946 entre l’armée française et les Viet Minh. En 1951, l’hôtel est cédé à un homme d’affaires vietnamien, un acte qui met fin aux activités de la famille Morin au Vietnam.

Jusqu’en 1995, l’hôtel subit les affres du temps et de la guerre. Il est repris par l’armée américaine en 1968 pendant l’offensive du Têt. A la fin des années 90, après avoir abrité diverses activités, il redevient un établissement hôtelier…le préféré des routards !

Heureusement, 1997 est l’année de sa réouverture après une longue période de rénovation. L’hôtel retrouve sa splendeur et son nom. Il est aujourd’hui l’un des établissements hôteliers les plus anciens du Vietnam. 

Le Saigon Morin aujourd’hui 

 

SAigon Morin hôtel vietnam

L’offre hôtelière à Hué ne cesse d’augmenter au rythme de la croissance touristique du pays. Les backpackers préféreront les adresses à petits prix situées vers Pham Ngu Lao et Chu Van An. C’est sûr que le Saigon Morin occupe un pâté de maison entier et que ses 180 chambres peuvent effrayer les amateurs de petites structures. L’hôtel a conservé son charme colonial « old school » sans artifice et propose plusieurs gammes de confort. La piscine, au centre du bâtiment, est fort agréable en période de fortes chaleurs notamment l’été.

Le Saigon Morin, on réserve ou pas ?

saigon morin hotel hue vietnam

Après deux séjours à Hué dont un passé au Saigon Morin, je ne peux que répondre par l’affirmative. Je dirai que c’est comme voyager à Venise et dormir dans un palais sur le Grand Canal.

Cela participe à la magie du lieu. C’est partager un pan de l’histoire de Hué, ancienne capitale impériale. C’est dans le prolongement logique des visites de la citadelle et des tombeaux impériaux. L’hôtel Saigon Morin appartient à l’histoire de la ville de Hué, de l’Indochine et du Vietnam. Il a traversé les époques, survécu aux typhons et résisté aux bombes.

J’ai apprécié l’atmosphère particulière, la simplicité des lieux et des hôtes, les tarifs abordables et le petit déjeuner servi dans le jardin. Puis, son emplacement est juste parfait, face au pont construit par Eiffel qui mène à la citadelle et enjambe la rivière des Parfums.

Je ne cherchais pas le luxe. Seulement un endroit où m’imprégner de la ville, où vivre Hué et son passé.

Et c’est au Saigon Morin que j’ai trouvé ce que j’étais venue chercher…

 

 

 

 

No comments

volubilis maroc

Volubilis, une cité antique au Maroc

Quand le soleil frôle les pierres de l’arc de Triomphe, c’est toute la cité antique de Volubilis qui rayonne sur les paysages nord-marocains alentours. Comme ...