5 bonnes raisons de voyager avec un bébé

0

J’imagine déjà votre attitude perplexe et votre moue dubitative à la lecture de ce titre, ami lecteur. Les stéréotypes défilent à la vitesse de l’éclair dans vos pensées pour m’attribuer la bonne case, ou pour vous dire qu’il m’en manque une. Vous n’êtes pas le premier à avoir envie de me faire la morale-culpabilisatrice- des- gens-bien-pensants qui crient aux risques en tout genre. Et je ne suis certainement pas la seule à sentir le gouffre de l’incompréhension s’ouvrir et engloutir mon temps et ma patience.

Vous vous interrogez bien sûr : mais pourquoi voyager avec un bébé à l’autre bout du monde ? Mais pourquoi pas mon bon monsieur ?

Le Billet d’Avion

Voyage en avion avec un bébé

Jusqu’à 2 ans, le prix du billet correspond environ à 10% d’un billet adulte. En effet, l’enfant ne dispose pas de siège attribué, on considère qu’il voyage sur les genoux de ses parents. Jusqu’à 10-12 mois, il existe un système de berceau installé en hauteur devant les premières rangées de sièges qui permet au bébé de faire ses siestes en toute tranquillité. Ces places sont généralement réservées aux familles mais il peut arriver que les compagnies commercialisent ces emplacements très prisés avec un supplément et que vous soyez relégués aux rangées du milieu. Money is money ! Cela dépend de la politique tarifaire et commerciale des compagnies aériennes. Air France ne fait malheureusement pas partie des plus accueillantes et des plus conviviales en matière de familles !

La Nourriture

Voyage au Vietnam avec un bébé

Pas de problème niveau repas ! La nourriture de bébé est constituée avant tout de lait. Biberon + eau en bouteille + lait = l’équation du bonheur. Au Vietnam, j’ai trouvé des rayons avec un nombre impressionnant de marques de lait en poudre. Et quand bébé en a assez du lait, il y a toujours la possibilité de trouver des petits pots (mais ils sont plus chers qu’en France), d’écraser une banane, d’acheter des yaourts ou, au restaurant, de demander des légumes bien cuits à écraser à la fourchette. Il faut surtout l’hydrater en permanence si vous avez opté pour une destination au soleil.

Le Contact

Voyager avec un enfant facilite les contacts et favorise le partage. On vous demande le prénom de votre bébé, son âge, votre provenance, la durée de votre voyage, l’endroit où vous séjournez. En Inde, votre enfant sera une star en herbe, un concentré d’exotisme européen, pris en photo par une multitude de smartphones indiens. Au Vietnam, au restaurant, il n’est pas rare qu’il fasse le tour des cuisines avec une serveuse pour vous laisser le temps de manger. Partout, il sera accueilli avec bienveillance et générosité. Et vous-même vivrez un voyage différent et serein.

Voyage au Vietnam en famille

Le Rythme

Bien sûr avec bébé, on oublie l’ascension du Kilimandjaro, le saut en parachute et l’immersion en jungle amazonienne. Finis également les itinéraires en stop style Pekin Express, on prend son temps et on devient des adeptes du slow travel. Certes, on n’admirera pas les 300 temples bouddhistes de Chiang Mai mais pourquoi pas s’inscrire à un cours de cuisine Thaï pendant que bébé fait la sieste sous le regard de son papa adoré ? Et pourquoi papa n’irait pas faire une randonnée tandis que maman reste autour de la piscine de l’hôtel avec bébé ? Et au final, ce sera une étape de 4 nuits au lieu de 2 sans frustration et sans stress.

Se retrouver en famille

Si on angoisse, les vacances risquent de virer au cauchemar très rapidement. Votre bébé va le ressentir et se transformer en gremlins effrayant prêt à dévorer chaque seconde de tranquillité. Aussi, c’est à vous de considérer ces moments de manière positive, comme une chance inouïe de partage en famille. C’est l’occasion d’avoir du temps pour jouer avec vos enfants, pour parler avec votre conjoint et pour se créer des souvenirs heureux qui forment les bases d’une famille épanouie.

Fès

No comments